SUSSARGUES : Schéma directeur d’urbanisme à l’horizon 2020-2030

L’urbanisme de Sussargues jusqu’au XX° siècle

Le cœur ancien du village s’est développé suivant un axe Sud/Nord épousant la topographie et se protégeant des risques d’inondations vis à vis de deux ruisseaux qui bordent le village, le Valentibus à l’ouest et le Bérange à l’est. Ce noyau présente un habitat dense et resserré typique de la région, permettant de lutter contre les vents froids comme contre les fortes chaleurs d’été.

La place de l’église était alors le cœur du village, desservie par la route de Montpellier et un réseau de rues secondaires à faible gabarit voire des chemins. L’économie était organisée autour de l’agriculture et de l’exploitation artisanale de carrières de pierre.

Route de MPL ancien
Route de MPL nouveau

A l’écart des principaux axes de communication et disposant de ressources économiques modestes, la population de Sussargues a longtemps stagné dans une fourchette de 300/400 habitants.

Néanmoins au XIXème siècle le cœur du village s’est légèrement étendu par un habitat moins dense, caractérisé par des grosses bâtisses implantées de manière plutôt orthogonales à la rue.

Place ricome ancien
Place Ricome nouveau

La fin du XXème siècle a été marquée par une profonde mutation, l’attractivité de Montpellier conduisant, comme dans la plupart des villages avoisinants, à une forte croissance de la population de Sussargues multipliée par cinq en moins de trente ans ! Cette nouvelle population s’est implantée dans un habitat pavillonnaire, la villa ancrée au milieu d’une parcelle assez importante clôturée par un mur. Les maisons sont souvent dissociées de l’espace public. Le réseau viaire constitué par les rues desservant les lotissements ne permet pas de créer une continuité et de relier les nouvelles centralités que sont les quartiers des écoles et le foyer au nord, le stade au sud et le centre commercial accolé au centre ancien.

Mairie 1920
Mairie 2015

Les lotissements forment alors des zones imperméables réduisant les voies structurantes au profit de deux voies principales. Il n’y a donc plus à Sussargues d’espace public structurant à l’échelle de la nouvelle entité urbaine de type grande place, esplanade, parc…

Néanmoins, la commune a de réels atouts, bénéficiant d’un environnement agréable, d’un tissu associatif important et d’infrastructures modernes.

Les enjeux pour le Sussargues de demain

La politique urbaine de notre commune peut parfaitement s’ancrer dans son histoire et ses traditions tout en répondant aux enjeux nouveaux de production de logements et de protection de l’environnement.

Dans ce contexte, nous souhaitons promouvoir l’image de village languedocien dynamique inscrit dans son patrimoine environnemental et le respectant.

Afin de construire une politique urbaine de qualité, il sera donc important dans un premier temps de mener une série de diagnostics et études permettant de caractériser notre village languedocien du XXIème siècle.

Dans ce sens la municipalité lancera des diagnostics sur les déplacements, les réseaux pluviaux, d’éclairage, d’adduction d’eau potable et les capacités du village en matière de densification.

A l’issue de cette phase de diagnostic, une étude sera menée en concertation avec la population afin d’élaborer la nouvelle forme urbaine de Sussargues. Les objectifs de cette étude sont de fournir à la commune des espaces publics de qualité, à la hauteur des besoins de la population.

Nous porterons notamment l’idée d’une grande place centrale, accolée à un parc dominant la vallée et marquant l’histoire du village autour de la pierre et du végétal.

Le réseau viaire sera revu afin de faciliter la traversée du village, mais aussi et surtout afin de relier les lieux de centralités dans un chapelet de petites places reconfigurées et privilégiant le végétal au minéral.

La densification sera étudiée finement afin de respecter les capacités des installations publiques et notamment afin de ne pas surcharger la traversée du village, une déviation n’étant pas soutenable, ni financièrement, ni vis à vis d’une politique respectueuse de son environnement. Cette densification sera réalisée dans l’esprit d’une extension du centre ancien, sans rupture architecturale et reprenant les matériaux du centre du village.

Eglise ancien
IMG_3628

De nouveaux quartiers seront créés, vraisemblablement au Sud du territoire communal. La municipalité accompagnera l’effort de la Métropole en produisant des logements de qualité accessibles à toutes les catégories sociales.

Ces nouveaux quartiers seront intégrés au village en respectant l’habitat actuel et en préservant l’écosystème de garrigues et des anciennes carrières. Les lotissements consommateurs de surfaces naturelles seront proscrits au profit d’habitats plus denses à l’architecture durable et pourquoi pas des écoquartiers.

Il est important que ce nouvel habitat réponde aux besoins des jeunes actifs (primo accédants/ loyers modérés) comme à ceux des plus anciens et que ces quartiers ne soient pas déconnectés du reste du village. Ces nouveaux quartiers s’accompagneront de nouveaux équipements publics structurants et de rénovations/extensions des anciens équipements (mairie/ écoles/foyer). Des axes végétalisés seront créés, enrichis de voies douces (piétons/vélo) permettant de lier ces quartiers aux commerces, aux écoles, aux installations sportives…

Aussi, à l’issue de ce nouveau schéma urbain, Sussargues préservera son identité de « Village languedocien », en renforçant son cœur ancien, lieu d’échanges et de rencontres, en préservant son milieu naturel et en accueillant de nouveaux habitants heureux de s’installer dans un village riche de son passé et souriant à l’avenir.