16 et 17 septembre : Journées du Patrimoine

facade_2

Samedi 16 et dimanche 17 Septembre de 14h à 17h

Visite libre de cette église dont les façades et les vitraux ont été entièrement restaurés. Dans la salle du presbytère, une exposition retrace en photos le parcours de cette rénovation. Le mécanisme de l’horloge, également nettoyé et remis à neuf, est présenté au public.

La superficie relativement faible de cette église romane, édifiée au XIe siècle et
dépourvue d’abside, semble en relation à la fois avec la faible population de la paroisse et ses revenus modestes au cours des siècles passés.
Intérieur comme extérieur sont très sobres, si ce n’est la présence d’une série de colonnettes à mi-hauteur de la façade ouest donnant sur la place. Le porche d’entrée
d’origine est situé sur la façade nord.
Une petite porte a été percée plus tardivement sur la façade ouest, car l’église était autrefois directement accolée à d’autres bâtiments situés sur la place.

Dimanche 17 Septembre de 10h30 à 12h

Visite guidée des carrières, avec démonstration de manipulation des anciens outils
qui y étaient utilisés.

Le site des anciennes carrières dites de “la Font d’Armand” constitue l’un des éléments patrimoniaux de Sussargues les plus intéressants à visiter.
Ces carrières de pierre dite “de Castries” ont été exploitées manuellement jusqu’en 1952. Les pierres de taille de nombreux bâtiments de Montpellier et de ses alentours ont été extraites ici.
Pendant toute la première partie du XXe siècle et jusqu’aux années 1960, l’extraction de la pierre constituait, avec la vigne, l’un des deux éléments majeurs de l’économie du village.

la scène

Ces journées sont aussi l’occasion de redécouvrir la balade sonore dans les carrières créée par l’association Probable Inflation du Bonheur, en collaboration avec l’association Archives du Monde et les Archives Départementales. Cette balade est téléchargeable ci-dessous.

Dans les carrières, résonnent les voix de quatre carriers du secteur sussarguois, dont M. Salançon, de Sussargues, qui retracent leur histoire et leur vie autour de ce travail qu’ils ont aimé malgré la pénibilité et les difficultés rencontrées.

Fiche de la balade

Pour écouter la balade sonore :

Les commentaires sont fermés